Vous êtes vous déjà demandé si l’univers du gazon synthétique était analysé, quantifié, étudié? Eh bien, non seulement il est étudié mais il est profondément sondé pour décortiquer les chiffres, les volumes, les segments de marché, etc. etc.

Il existe une société britannique, Ami Consulting, qui produit régulièrement un rapport contenant toutes les informations concernant le monde du gazon synthétique. Ce rapport s’intitule « The global market for artificial turf » et c’est le véritable compte rendu de l’univers du gazon synthétique. Il contient toutes les informations relatives aux segments de marché, soit par produit soit par segment géographique, l’état de l’art du produit, les parts de marché, les volumes globaux, les principaux protagonistes.
Dans cet article nous vous expliquerons comment le marché du gazon synthétique est segmenté.

Tout d’abord, il est divisé en deux grands domaines: le gazon synthétique pour le sport et celui de décoration. A son tour ces catégories se subdivisent en sous-catégories. Ceci parce qu’à chaque sous-catégorie correspond un usage spécifique et donc une typologie de produit ad hoc.

Commençons par le grand domaine du sport. Il est divisé traditionnellement en deux grandes catégories: sports de contact et sports sans contact ( en anglais contact sport et non contact sport).
Les sports de contact sont par définition le football, le football américain, le rugby, le football australien et de manière plus générale ce que les anglais appellent « long pile multisport ».
Les sports sans contact sont: le hockey, le tennis, le ping-pong, le baseball, le cricket, le golf et de manière plus générale, les « short pile multi-sport », avec de surcroît les « indoor sport ».

Pourquoi les sports de contact se différencient-ils des sports sans contact et nécessitent-ils des surfaces aux particularités distinctes? Parce que les premiers nécessitent du gazon synthétique à poil long, « long pile », c’est à dire des surfaces sur lesquelles, à cause des contacts, les utilisateurs pourront tomber, et qu’il est nécessaire d’éliminer les traumatismes dus aux chutes et où, pour le football en particulier, le terrain doit ressembler à un tapis d’herbe à poil long.

Ce segment de marché représente la plus grosse part du marché du gazon synthétique, grâce évidemment au football qui est le sport le plus populaire et répandu.

L’autre secteur du sport, celui des sports sans contact, demande au contraire des surfaces de gazon synthétique à poil court, pour le tennis par exemple, où le rebond de la balle est la variable déterminante dans la fabrication du terrain. De ces deux différences importantes découlent deux familles de produit distinctes: d’une part des tapis moins denses mais moins « hauts », jusqu’à soixante millimètres, et avec des fils de plus en plus résistants aux sollicitations. Pensez aux crampons des joueurs de football ou de foot américain. Et d’autre part des tapis très bas, de douze à vingt millimètres, très denses avec de 40 à 50 000 points au mètre carré. Ce sont donc deux concepts de tapis complètement différents. Et la matière première elle-même varie: le polyéthylène pour les sports de contact et le polypropylène pour les sports sans contact.

Dans la grande catégorie « décorative », les subdivisions sont clairement anglo-saxonnes: « leisure » et « landscape ». Pourquoi cette division et que veut-elle dire? Cette division est davantage le fruit d’une logique de canaux de distribution que d’une véritable logique de produit. En effet, sous le mot de « leisure » il y a le monde du bricolage. Et de tous ces gens qui, séduits par le gazon synthétique, ont décidé de faire eux-mêmes leur terrasse, de manière totalement autonome, sans l’intervention de quiconque. En réalité aux Etats Unis on l’appelle gazon synthétique de loisir pour bricoleur.

Le « landscaping grass » est en revanche le secteur du gazon synthétique destiné par exemple aux administrations, aux hôtels, aux écoles, aux parcs et jardins publics, pour réhabiliter des terrains abandonnés, c’est à dire pour toutes les installations où le terrain est assez important et où le donneur d’ordre n’est pas privé mais est une grande organisation.

Chacun de ces secteurs croît et se développe différemment dans les différentes parties du monde. Dans les prochains articles, nous vous donnerons d’autres informations.